EGALITE ADOPTION
 Association française d'aide aux postulants à l'adoption d'enfants
Accueil

Qui sommes nous

Conditions juridiques de l'adoption

Procédure d'agrément

Nos moyens

Nos actions en cours

Antennes Départementales

Forum (réservé adhérents)

Témoignages

Adhésion

Bibliographie

Liens




 

Témoignage 005 : couple, 2 refus, Yvelines

Nous venons de lire le résumé de l’enquête réalisé par Gilles Hallais de France Info sur les dérives de la procédure d’agrément dans les Yvelines ainsi qu’un des nombreux courriers que vous avez adressé au Conseil Général des Yvelines leur demandant de revoir leur procédure d’évaluation qui se traduit, à priori depuis plusieurs années, par l’application illégale de pré-requis et la non motivation objective des refus d’agrément.

Si nous nous permettons de vous écrire, c’est pour vous informer que vos alertes répétées n’ont, semble-t-il eu aucun effet. Nous sommes en procédure de recours avec mon épouse suite à un premier refus et la lecture de nos rapports d’entretiens préalable, à la présentation de notre dossier en commission, n’augure rien de bon : toujours sur la base de jugements aussi subjectifs et de propos sortis de leur contexte pour aboutir à une décision semble-t-il acquise dès le démarrage de la procédure…. Ils n’hésitent entre autres pas à s’appuyer sur notre ressenti négatif du premier refus…pour justifier leur recommandation négative.

Il va sans dire que malgré nos différentes demandes en ce sens, les Assistantes Sociales et Psychologues avec lesquelles se sont déroulés nos entretiens ne nous ont jamais aidé à murir notre projet. Ces dernières se sont toujours refusées à nous communiquer des informations concernant la procédure d’adoption, préférant nous faire réfléchir longuement sur les cas les plus noirs du type : "êtes vous prêts à adopter un enfant né d’un viol ou d’un inceste?" Nous ne sommes donc pas étonnés que certains baissent les bras en cours de procédure car ces entretiens ne sont qu’autant d’occasions de vous décourager dans votre projet d’adoption. Mais finalement nous aurions surement pu passer directement au verdict sans aucun plaidoyer puisque nous remplissons la plupart des critères officieux qui de toute évidence nous excluaient naturellement du schéma du couple d’adoptant idéal selon le conseil général des yvelines et l’équipe de la DASDY.

Notre présentation à la commission n'aura seulement permis de mettre enfin ces personnes devant leur responsabilité et…les dérives de leur « dictature ».

Nous tenions à vous remercier du travail que vous effectuez pour faire évoluer les choses et a vous apporter notre témoignage dans vos démarches.